Henri III

Henri III n’a peur de rien… sauf des chats !

Il fait la guerre, combat les protestants, déjoue les complots… Henri III se montre à la hauteur des exigences guerrières qui pèsent sur les rois de France. En vérité, il n’y a qu’une chose qui fasse peur au monarque : les chats ! Aussitôt qu’il en voit un, il devient blanc comme un linge et se retrouve au bord de la syncope. Une vraie phobie !

Du coup, non content de batailler contre les huguenots, il guerroie contre les chats. Rêvant d’un royaume délivré de tous les matous, il lance une grande bataille d’extermination contre les félins… Au cours de ses quinze ans de règne, il en aura fait massacrer 30 000…

Richelieu amoureux chats

Le Cardinal de Richelieu : amoureux de ses chats

Impitoyable avec les humains, l’homme fort de Louis XIII est un grand sentimental dès qu’il s’agit d’animaux. Ses meilleurs amis sont de très loin les chats.

Contre les habitudes de son temps, il en fait des animaux de compagnie et ne cesse d’en adopter. Il administre toutes les affaires d’Etat avec un chat sur les genoux et, la nuit, ses matous favoris partagent son lit. Véritables petits princes, les chats du Cardinal ont deux domestiques à leur service et une pièce leur est réservée dans ses appartements. En cas de problème de santé, un médecin est aussitôt dépêché auprès d’eux.

À sa mort en 1642, Richelieu laisse pas moins de quatorze petits orphelins à poils et à griffes, qui répondent aux noms de Serpolet, Ludoviska, Lucifer, Félimare, Ludovic le Cruel, Racan, Perruque, Mounrad le Furieux, Rubis-sur-l’ongle, Pyrame, Thisbé, Mini-Piaillon, Gazette et Soumise qui était, parait-il, sa préférée.