La grotte de Movile, isolée depuis des millions d'années

La grotte de Movile, isolée depuis des millions d’années

La grotte de Movile, en Roumanie, est unique en son genre. Découverte en 1986 par des ouvriers testant le sol afin d’y implanter une centrale électrique, celle-ci renferme un nombre conséquent d’espèces endémiques, isolées de la surface depuis 5,5 millions d’années. Ces espèces ont pour la plupart évolué indépendamment du reste du monde.

L’atmosphère de la grotte est composée de seulement 10% d’oxygène et les taux de dioxyde de carbone, de méthane et d’ammonium y sont anormalement élevés. L’eau s’y trouvant ne provient pas de la surface, mais d’une source souterraine, renforçant l’isolement de cet écosystème particulier.

Movile Cave est une grotte près de Mangalia, comté de Constanța, en Roumanie, découverte en 1986 par Cristian Lascu à quelques kilomètres de la côte de la mer Noire. Il est remarquable pour son écosystème unique d’eaux souterraines abondant en sulfure d’hydrogène et en dioxyde de carbone, mais faible en oxygène. La vie dans la grotte est séparée de l’extérieur depuis 5,5 millions d’années et elle repose entièrement sur la chimiosynthèse plutôt que sur la photosynthèse.

L’air dans la grotte est très différent de l’atmosphère extérieure. Le niveau d’oxygène ne représente que le tiers à la moitié de la concentration trouvée à l’air libre, et environ cent fois plus de dioxyde de carbone. Il contient également 1 à 2% de méthane et l’air et les eaux de la grotte contiennent de fortes concentrations de sulfure d’hydrogène et d’ammoniac.

La grotte est connue pour contenir 69 espèces, parmi lesquelles des sangsues, des araignées et un scorpion d’eau. Parmi ceux-ci, 33 sont endémiques. La chaîne alimentaire est basée sur la chimiosynthèse sous forme de bactéries oxydant le méthane et le soufre, qui à leur tour libèrent des nutriments pour les champignons et autres bactéries. Cela forme des tapis microbiens sur les parois des grottes et à la surface des lacs et des étangs qui sont broutés par certains animaux. Les brouteurs sont alors la proie d’espèces prédatrices. Nepa anophthalma est le seul scorpion d’eau adapté aux grottes au monde. Alors que les animaux vivent dans la grotte depuis 5,5 millions d’années, ils ne sont pas tous arrivés simultanément. L’animal le plus récent enregistré est la seule espèce d’escargot de la grotte, qui habite la grotte depuis un peu plus de 2 millions d’années.

Comments are closed.